Des plats sains

Gérer son alimentation : niveau semi-avancé

Pour ceux qui se motiveront à changer leur nutrition, mais également à faire du sport régulièrement, voici quelques conseils supplémentaires que je vous propose.

 

Comptez vos calories pour progresser

 

Vous avez un objectif très précis ? Un poids que vous souhaitez atteindre ?

Si c’est le cas, la meilleure solution pour atteindre vos objectifs est d’être précis(e).  Vous devrez compter les quantités de macronutriments (protéines, lipides, glucides) que vous consommez. Pour ma part, je ne compte que les protéines, et mange généreusement les autres macronutriments.

Pour un sportif qui pratique au moins 4 séances de sport par semaine, il est souvent recommandé de consommer 1,8 gramme de protéines par kilo de corps par jour. Si vous pesez 60 kilos, vous devrez alors consommer 108 grammes de protéines par jour. Les protéines servant à la reconstruction des muscles, je me concentre uniquement sur elle (tout en faisant attention de respecter un apport important des autres macronutriments).

A chaque objectif correspond des quantités de macronutriments. Celles-ci vont varier si vous voulez prendre du poids, en perdre, prendre du muscle, sécher, et selon le sport que vous pratiquez. Si peu de références sures sont accessibles sur le sujet, de nombreux libres couvrent le sujet, vous n’avez qu’à vous rendre sur Amazon !

 

Soyez discipliné et patient

 

Si vous comptez vos calories tout en vous accordant des extras plusieurs fois par semaine, alors votre stratégie est vouée à l’échec (j’en sais quelque chose). Vous devez vous discipliner, et refuser toutes les excuses classiques que nous utilisons pour justifier nos actes : « j’ai eu une dure journée », « juste cette fois », ou encore « quelqu’un doit bien finir ce chocolat ».

Vous pouvez aussi faire comme moi : je suis impeccable toute la semaine, mais j’utilise souvent le samedi comme le jour de tous les excès. Nourriture très riche, alcool, etc. Cette stratégie me permet de ne pas avoir de conséquences négatives, mais aussi de me faire plaisir (et dieu sait que c’est important).